Regardons Jupiter

Et les milliards d’années

Puis les yeux de bébé

Si noirs comme la vie.

L’astre qui restera

Dans un milliard d’années

Jalouse ces paupières

D’un songe rendormies.

Retrouvez-moi ici :