« Oui Éric,

T’entends

Je te dis oui

Maintenant,

BOR-DEL ! »

 

Enfin marié à Lise,

Éric signa

Les feuilles

Et les posa sur la lunette

Et les posa sur la poignée

Et les posa sur le carrelage

Et les jeta dans la cuvette

Pour célébrer.

 

« CÉLÉBRÈÈÈSHEUN ! »

 

Lise fit tourner

Le tournevis

Et en cédant

La porte des chiottes ouvrit

Son frère

Agenouillé

Juste

Derrière.

 

Oh, un truc superficiel.

 

Sacré Éric,

Éric l’amnésique,

Éric le bientôt suturé,

Éric le pas bientôt marié,

Éric le Ô

Combien

BOU-RRÉ !!!

 

Et sacrée Lise, aussi.

La seule qu’avait le permis.

Retrouvez-moi ici :