Le jour de sa venue, ils se levèrent aux aurores pour attendre sur le boulevard Toudroit-Trélon. Tous portaient un t-shirt à l’effigie du fameux casque chromé, surmonté, en lettres dorées, de la devise papale : « Pape est là, Pape plus là ». À l’heure prévue – 10h28 – un grondement s’éleva à l’horizon, grondement rapidement transformé en un vrombissement assourdissant, et VRRRROOOOOUUUUUM !!! Comme un éclair passa le Saint-Père au volant du Papadragster !!! Des enfants tombèrent et des vieilles s’envolèrent dans le sillon du monstre de fer, mais tous se relevèrent et se signèrent : « Dieu te bénisse, Papito ! » Puis ils se tournèrent vers les écrans géants installés le long du boulevard pour assister à la messe-minute. « Amen ! » dit le Saint-Père, et tous répétèrent « Amen ! » mais le pape avait déjà embrayé : « 5, 4, 3, 2, 1… » Et ainsi décolla sa fusée. « Dieu te bénisse, Pape Express 1er ! crièrent-ils en chœur. Tu resteras toujours 30 secondes dans nos cœurs ! »

Retrouvez-moi ici :